Catégories
Explique-moi Tama Média Blog La Une de l'actualité africaine par Tama Média Politique africaine

Tchad : Succès Masra, le début d’un long exil ou le retour est-il pour bientôt ?

Par Christian Allahadjim
Fév 06, 2023
3 min


success masra
Succès Masra à Washington, photo postée sur son compte Tiwtter

Après trois mois de suspension, le gouvernement tchadien a autorisé le parti Les Transformateurs et six autres à reprendre leurs activités politiques. Cependant, la question du retour du leader des Transformateurs, Succès Masra se pose.  Envisage-t-il de rentrer bientôt au Tchad ou est-il au début d’un long exil d’opposant ?

Habbena, quartier Général des Transformateurs à Habbena dans le 7ème arrondissement de N’Djamena. L’ambiance n’est pas ordinaire. Malgré la levée de la suspension des activités politiques du parti, un silence pesant règne dans cet imposant immeuble. L’occupant emblématique des lieux, Succès Masra, n’est pas là. Non plus ses vice-présidents et leur porte-parole. Ils avaient été contraints de quitter le pays à la suite de la chasse à l’homme qui se faisait après les manifestations du 20 octobre 2022. Localisé dans un premier temps au Cameroun, c’est au pays de l’Oncle Sam que Succès Masra se trouve actuellement. Va-t-il rentrer ou sera-t-il un exilé politique ? 

Je suis à Washington pour porter la voix de mon peuple

Selon ses partisans, le retour de leur président n’est qu’une question de temps. « Succès Masra ne peut pas abandonner ce combat qu’il a entamé comme ça. Il va revenir, c’est une question de temps », affirme un des points focaux du parti qui vit clandestinement depuis le 20 octobre 2022. Sur les ondes de VOA Afrique, Succès Masra lui-même a rassuré qu’il n’est pas à Washington pour une demande d’asile. « Je suis à Washington pour porter la voix de mon peuple qui veut installer la démocratie et rompre avec la dynastie », dit-il, rajoutant : « Ma présence au pays ne fait aucun doute car j’ai décidé de travailler aux côtés de ce peuple qui est debout. »

Du côté du gouvernement, on assure que personne ne fait obstruction à son retour. Cependant, le politologue Evariste Ngarlem Toldé craint que le pouvoir utilise la Justice pour compromettre ce retour. « En politique, tous les coups sont permis. Il se peut que le gouvernement remette sur la table la question des responsabilités pénales des leaders qui ont appelé à cette manifestation. Autrement dit, l’épée de Damoclès plane toujours sur eux », analyse-t-il.  

Avec le départ de Succès Masra, l’ambiance sur la scène politique tchadienne est devenue morose. Il faut le dire, le leader des Transformateurs est le seul opposant qui animait la scène politique à l’heure de la transition. 

Christian Allahadjim

Par Christian Allahadjim

Correspondant à N'Djamena au Tchad