Categories
Culture La Une de l'actualité africaine par Tama Média Le Lab Afrique Tama Média site d'actualité africaine blog

FESPACO 2023, entre insécurité et nouveauté

Par Ambre Delcroix
Jan 21, 2023
5 min

FESPACO ouverture 2021

Malgré un contexte sécuritaire préoccupant, le comité d’organisation du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui avait annoncé officiellement le maintien de l’organisation de la 28e édition, confirme sa position à quelques semaines de l’ouverture. Entre le 24 février et le 04 mars, les 170 films sélectionnés seront donc révélés au public, avec en prime, une nouveauté qui devrait ravir les réalisateurs africains en quête de partenariats.

Un contexte sécuritaire préoccupant 

fespaco 2023 visuel

Le Burkina Faso qui en septembre 2022 subissait un nouveau coup d’État, le deuxième en huit mois, est aujourd’hui dans les radars des institutions sécuritaires internationales, d’autant plus que la menace de groupes djihadistes ne cesse de s’étendre au nord et à l’est du pays.

Dans ce contexte sécuritaire préoccupant, la délégation générale du FESPACO a assuré avoir prévu des dispositions pour un « FESPACO sécurisé ». 

Interrogé il y a quelques jours, Alex Moussa Sawadogo, Directeur Général du FESPACO nous a indiqué que le festival était bel et bien maintenu comme il l’avait déclaré en décembre 2022. 

« Pour cette année, nous avons une organisation professionnelle pour que les professionnels et les amoureux du cinéma puissent être dans de bonnes conditions, voir de bons films et profiter de toutes les activités qu’offre le FESPACO » avait-il indiqué en décembre lors de la conférence de presse.

Le visuel de ce FESPACO 2023, faisant également écho au challenge de la situation, représente une guerrière, le poing fermé, un sceptre à la main et des flèches dans le dos ; des éléments symboliques qui évoquent la situation d’insécurité que traverse actuellement le Burkina Faso, et les défis que le pays doit relever.

170 films sélectionnés sur le thème « Cinéma d’Afrique et culture de la paix »

La sélection de cette année est répartie en onze catégories, parmi lesquelles la fiction long métrage, le court métrage, le documentaire, les séries télé, les films d’écoles et les films d’animation.


1 200 productions ont été visionnées pour sélectionner les 170 films qui seront en compétition représentants 35 pays d’Afrique et de la diaspora.

Une sélection dont se réjouit la Délégation Générale qui a remarqué les efforts fournis par les différents réalisateurs, en deux ans, pour proposer des œuvres de qualité.


Ce sont notamment : 

  • – 31 films pour le « FESPACO Shorts »,
  • – 29 films pour les prestigieux prix de Yennenga d’Or (14 en catégories long métrage documentaire et 15 pour la catégorie long métrage fiction),
  • – 22 films dans la catégorie « Films des écoles de cinéma », 
  • – 24 films dans les catégories « Sukabè et Classics »,
  • – 14 en « Panorama »,
  • – 12 films dans la catégorie « Burkina »,
  • – 11 séries TV ;16 films dans la catégorie « Animation », 
  • – 11 films en « Perspectives ».

  
Le Burkina Faso est le pays le plus représenté dans cette sélection avec 84 films dont 12 dans la section Burkina, 3 dans la section films des écoles de cinéma et 14 dans les autres sections. 

Sur cette édition, c’est le Togo qui a été choisi comme pays invité d’honneur. 

Yennenga Coproduction, la grande nouveauté du FESPACO 2023

Les Ateliers Yennenga constituent un dispositif consacré à l’accompagnement des films au stade de post-production et à l’immersion des aspirants aux métiers du cinéma, articulés autour de deux axes : 

  • – Yennenga Post-Production est une passerelle qui favorise les partenariats de coproductions et l’accès au marché international des œuvres africaines,
  • – Yennenga Academy est un programme de formation du FESPACO, dédié aux jeunes talents du cinéma africain qui propose des masterclasses autour de différents métiers du cinéma

Dans le cadre de ces ateliers, en collaboration avec le Centre National du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burkina Faso et le Centre National du Cinéma français, le FESPACO lance en 2023 la première édition du Marché de Coproduction de l‘Afrique francophone dénommé « Yennenga Coproduction ».

C’est un dispositif dédié aux projets de films de fiction longs métrages en recherche de partenaires notamment financiers, avec quinze réalisateurs ou producteurs établis dans les pays francophones d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale.

La cérémonie d’ouverture de ce FESPACO 2023 qui s’annonce prometteur est prévue au Palais des Sports de Ouaga 2000 le samedi 25 février. Le Directeur Général Alex Moussa Sawadogo a annoncé que le budget estimatif de cette année s’élève à environ 2 milliards de francs CFA, soit 3 millions d’euros.


Pour rappel, depuis sa création en 1969, le FESPACO accueille tous les deux ans au Burkina Faso des milliers de passionnés et professionnels du secteur du cinéma ou de l’audiovisuel. Pendant sa 27ème édition, ce sont plus de 150 mille festivaliers de divers horizons qui ont assisté à l’évènement qui s’était déroulé sans encombre.