Categories
Les Vérificateurs La Une de l'actualité africaine par Tama Média Tama Média site d'actualité africaine blog

[Fact Check] Niger : cette vidéo ne montre pas l’arrestation du diplomate français Sylvain Itté

Par Sagaïdou Bilal
Oct 03, 2023
5 min

Après plusieurs semaines de bras de fer avec le Niger, Emmanuel Macron, président de la France, a annoncé le 24 septembre le rappel de l’ambassadeur Sylvain Itté accrédité à Niamey. Déclaré « persona non grata » le 25 août par les militaires aux manettes, le diplomate français est rentré à Paris le 27 septembre. Pourtant, sur les réseaux sociaux, une vidéo de sa prétendue arrestation par le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) a circulé. Alors qu’il s’agit en réalité d’une récente vidéo de Lee White, ancien ministre gabonais des Eaux et Forêts. Explications.

Lambassadeur de France au Niger Sylvain Itte sur TF1

Fake news : Dans la courte séquence, on entend des gens crier « voleur, voleur ». Un homme blanc est escorté par des individus en uniformes vers un véhicule stationné à la sortie d’un bâtiment. La scène s’est déroulée, visiblement, devant une foule de curieux.

Sylvain Itté, l’ambassadeur de France au Niger, est présenté comme le principal personnage de cette vidéo publiée par un compte TikTok (réseau social chinois). D’ailleurs, une légende en anglais et en lettres capitales, placée sur un coin supérieur de l’image, soutient cette thèse : « Niger finaly arrested french ambassador from their country ». Traduisez, « le Niger a finalement arrêté l’ambassadeur français sur son territoire ».

Screenshot 20231001 204940 Gallery

L’ex-ministre gabonais Lee White hué

Cette publication a généré de nombreuses réactions. Certains utilisateurs ont émis des doutes quant à la véracité de l’information. « Ce n’est pas au Niger, mais plutôt au Gabon », a ainsi commenté un internaute ayant sur son profil le drapeau du Gabon. Un autre a affirmé que la vidéo a été filmée au Cameroun. Dans le lot, quelqu’un a indiqué qu’il s’agit du ministre gabonais des Eaux et Forêts, Lee White.

Screenshot 20231001 204821 Chrome

Partant de cet indice, nous avons effectué des vérifications dans le moteur de recherche Bing avec les mots-clés « “ Lee White arrestation’’ “ Gabon ” ». Résultat : « Au Gabon, les arrestations se poursuivent dans le camp du régime déchu. Lundi 18 septembre, on apprend l’arrestation de l’ancien ministre des Eaux et Forêts Lee White. L’Écossais a été interpellé par les éléments de la Direction générale des recherches dans le cadre d’une enquête », rapporte le site Afrique sur 7 dans un article publié le 16 septembre 2023.

Toujours dans Bing, nous avons retrouvé une vidéo, également publiée sur le réseau social chinois (TikTok). On y lit que « les fonctionnaires du ministère des Eaux et Forêts soulagés de voir Lee White partir ». Le même procédé sur YouTube, avec les mots-clés susmentionnés, nous a permis de retrouver la vidéo, objet de notre fact-checking. Elle a été postée sur la chaîne Afrique Média, le 16 septembre 2023. « Gabon. Lee White, ministre gabonais des Eaux, des Forêts, de la Mer et de l’Environnement sortant, hué par le personnel du ministère », a expliqué le média.

Ce qu’il faut retenir

L’évènement relaté dans la vidéo a eu lieu après le coup d’État du 30 août dernier contre le président Ali Bongo. Son tombeur, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, a prêté serment le lundi 7 septembre en tant que président de la transition gabonaise. Lee White est connu être très proche du président déchu. Il a occupé le poste de ministre des Eaux et Forêts de 2009 à la chute du régime de Bongo fils.

Lee White

« Le Professeur Lee White, née le 26 juillet 1965 à Manchester (Grande Bretagne), est depuis juin 2019 le ministre gabonais des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs du Développement Durable et du Plan d’Affectation des Terres », a renseigné le site internet dudit ministère.

En définitive, la vidéo que nous avons étudiée montre l’ancien ministre gabonais Lee White et non Sylvain Itté, ex-ambassadeur de France au Niger. Indésirable après le putsch du général Abdourahamane Tiani, le 26 juillet, contre le président démocratiquement élu Mohamed Bazoum, le diplomate français, reclus durant une période à l’ambassade de son pays à Niamey, a finalement été rappelé.

L’annonce de son rapatriement et du retrait des militaires français du Niger, à la demande des nouvelles autorités nigériennes, a été faite par le président Emmanuel Macron en personne lors d’une interview accordée le dimanche 24 septembre à France 2 et TF1 (deux chaînes de télévision française). Après plusieurs semaines de bras de fer entre Paris et Niamey du général Tiani, Sylvain Itté est rentré à Paris.