Categories
Les Vérificateurs Politique Tama Média site d'actualité africaine blog

Non, cette déclaration de Poutine, au forum de Valdaï, n’a rien à voir avec l’Alliance des États du Sahel

Par Sagaïdou Bilal
Jan 31, 2024
6 min

Le 16 septembre 2023, le Mali, le Burkina Faso et le Niger ont mis sur pied l’Alliance des États du Sahel (AES). Une entente tripartite pour « établir une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle ». Depuis, la nouvelle organisation fait régulièrement l’objet d’infox. Ainsi, un extrait d’une ancienne déclaration du président de la Russie Vladimir Poutine, sorti dans les grandes largeurs de son contexte, continue de circuler sur les réseaux sociaux.

Non, cette déclaration de Poutine, au forum de Valdaï, n’a rien à voir avec l’Alliance des États du Sahel

La vidéo en question laisse entendre la mort du franc CFA et la création d’une autre monnaie commune par les membres de l’AES. Dans la séquence, tournée le 5 octobre 2023 lors du forum politique de Valdaï en Russie, Poutine critique l’Europe occidentale et les États-Unis, mais ne parle pas de l’Alliance des États du Sahel.

La séquence est courte. Elle dure seulement 55 secondes. Le président Vladimir Poutine y prononce en russe un discours traduit simultanément en français. En haut et à droite de l’écran, on voit le logo de LCI, la chaîne française d’informations en continu. Visiblement, un cadre orange et deux cartes différentes du Mali, du Burkina Faso et du Niger ont été ajoutés sur la vidéo d’origine.

Ces trois pays, dirigés par des militaires à la suite des coups d’État, ont créé en mi-septembre 2023 l’Alliance des États du Sahel (AES) avec pour objectif d’ « établir une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle ».

Sur la première carte, à gauche et en bas de l’image, un fond orangé a été mis sur les territoires du Mali, du Burkina Faso et du Niger. Pour celle de droite, les territoires sont présentés aux couleurs des drapeaux des trois pays avec comme fond la photo d’une foule prise lors d’une manifestation. Le titre de la vidéo est « Au-revoir à FCFA au Sahel (Sic) ».

screenshot 20240201 172943 chrome5227159040414947517
Capture d’écran

Au milieu du cadre, on peut lire « MPR-FCFA ». Le même sigle, avec en sus « AES », est présent sur la carte de droite. La séquence a été postée sur un compte TikTok très suivi dont l’identifiant est @sakiroudogo1. Quand on ouvre le profil du compte en question, appartenant en apparence au Mouvement Patriotique pour la Refondation (MPR) qui soutient la junte burkinabè, les drapeaux du pays des Hommes intègres et de la France sont placés devant le nom d’utilisateur. Depuis décembre 2023, la vidéo, objet de ce fact-cheking, tourne en boucle sur les réseaux sociaux.

Une ancienne vidéo sortie de son contexte

Sur Lens, un outil de recherche inversée d’images (Google), nous avons soumis une capture d’écran pour comparaison. On a retrouvé la même séquence publiée sur une chaîne YouTube qui n’a pas donné de détails dans la description. Dès lors, nous sommes allés sur le moteur de recherche Google en y mettant les mots-clés “LCI déclaration Poutine”.

Grâce à ce procédé, nous avons pu connaître le contexte exact. La séquence est en réalité extraite d’une vidéo de LCI longue de 22 minutes et 1 seconde. Elle a été postée le 6 octobre 2023 sur la chaîne YouTube du média. « Dans un discours de près de 4h aujourd’hui (5 octobre 2023, NDLR), Vladimir Poutine s’en est violemment pris à l’Occident et aux États-Unis, affirmant vouloir construire un nouveau monde », peut-on lire sur la légende de la publication de LCI.

La partie manipulée est circonscrite entre 16s et 1mn11s. Voici la transcription que nous en avons faite : « Nos collègues occidentaux, en particulier les États-Unis, ne se contentent pas d’établir arbitrairement des normes auxquelles les autres pays doivent se conformer, mais ils enseignent également qui doit les appliquer et comment se comporter. Tout cela se fait et se dit généralement de manière ouvertement grossière. Il s’agit là d’une manifestation de la pensée coloniale. Nous entendons sans cesse : “ vous devez ”, “ vous êtes obligés ”, “ nous vous mettons sérieusement en garde ”. Mais qui êtes-vous ? De quel droit pouvez-vous avertir qui que ce soit ? Il est temps de se débarrasser de cette mentalité coloniale. Je veux juste dire : essuyez vos yeux, cette époque est révolue depuis longtemps et ne reviendra jamais, jamais ! »

Ce qu’il faut retenir

Cette déclaration du président Vladimir Poutine a été faite au forum politique de Valdaï en Russie. Elle est intervenue dans le contexte de la guerre avec l’Ukraine. « Le président russe Vladimir Poutine, cité par l’Agence France-Presse, a assuré ce jeudi 5 octobre 2023 que la mission de son pays était de bâtir “ un nouveau monde ”, fustigeant “ l’hégémonie ”occidentale et plaçant l’assaut russe contre l’Ukraine dans cette optique et non dans celle d’un “ conflit territorial ” », a rapporté Ouest-France dans un article intitulé « Ukraine : Vladimir Poutine accuse les Occidentaux de créer un « nouveau rideau de fer » avec la    Russie ».

Les 30 novembre et 1er décembre 2023, les ministres des Affaires étrangères du Mali, du Burkina Faso et du Niger, les trois pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), ont tenu à Bamako leur première réunion. Celle-ci a été précédée, du 27 au 29 novembre 2023, de la réunion des experts des Affaires étrangères, de la Défense et de la Sécurité, de l’Économie et des Finances des pays concernés.

Le 25 novembre 2023, les ministres de l’Économie et des Finances des trois pays ont également organisé à Bamako la « Réunion ministérielle de l’AES sur le développement économique dans l’espace du Liptako-Gourma ».

« Cette rencontre a formulé des recommandations pour favoriser le développement économique de I’AES, notamment la réalisation de projets structurants dans les domaines de l’énergie, des infrastructures, des transports et de la sécurité alimentaire. Les ministres de l’Économie et des Finances ont en outre recommandé la création d’un fonds de stabilisation et d’une banque d’investissement de I’AES ainsi que la mise en place d’un comité chargéd’approfondir les réflexions sur les questions de l’union économique et monétaire », a indiqué la déclaration commune issue de la première réunion des chefs de la diplomatie de l’Alliance des États du Sahel.

Ce document de trois pages n’a pas donné plus de précisions sur la question monétaire et  économique de l’AES. La déclaration de Poutine a donc été sortie de son contexte pour prétendre montrer la fin du franc CFA dans ces pays. Le Burkina Faso, le Mali et le Niger restent, à ce jour, des États membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa).