Categories
Le Lab Afrique La Une de l'actualité africaine par Tama Média Tama Média site d'actualité africaine blog

Oumou Sangaré : son premier grand rôle dans le cinéma

Par Ambre Delcroix
Dec 14, 2022
7 min
Oumou sangare
Oumou Sangaré et Sania Halifa

A l’occasion de la sortie du film “Hawa”, réalisé par Maïmouna Doucouré, premier film dans lequel la diva malienne Oumou Sangaré occupe un rôle principal, nous avons été à la rencontre des deux femmes puissantes et inspirantes.

“Hawa”, incarnée par l’actrice Sania Halifa, est le récit initiatique d’une jeune fille albinos, petite fille de griotte incarnée par Oumou Sangaré, dont le destin est sur le point de basculer. 

Un film émouvant qui met également en lumière un casting d’acteurs surprenants introduits pour la première fois dans un film et dont les personnages paraissent taillés sur mesure. Oumou Sangaré entre très tôt en contact avec la chanson. Fillette, elle s’y investit pour aider sa famille après l’abandon de son père. À 20 ans, elle enregistre son premier album intitulé Wassoulou et devient une chanteuse internationale.

Depuis trente-deux ans, elle incarne la quintessence de la musique malienne à l’international en collaborant avec les plus grands, entre autres, Beyoncé, Pink, Seal, Jeff Beck, Oprah Windfrey. La chanteuse totalise 13 albums, dont le dernier Tumbuktu est sorti en 2022. Également très engagée, notamment contre la polygamie, l’excision ou le mariage des enfants, Oumou Sangaré a été récompensée par l’Unesco en 2001. Elle a été élevée au grade de commandeur des Arts et des Lettres de la République française en 1998 et est désormais Ambassadrice de bonne volonté de la FAO depuis 2003.Elle répond à nos questions sur ce premier rôle.

Tama Media :  « Pouvez-vous nous partager la rencontre avec Maïmouna Doucouré » ?

Oumou Sangaré : « J’ai fait du théâtre plus jeune et j’ai chanté dans plusieurs films, mais je n’avais jamais eu de premier rôle dans un film. Alors quand Maïmouna est venue me voir au Mali pour me montrer son scénario, j’ai tout de suite été touchée par l’histoire. Cette grand-mère griotte, qui veut transmettre à ses petits-enfants, c’était un rôle parfait pour moi. Ce film valorise l’entraide, la force, la lutte contre les injustices, ce sont mes combats et ça m’a beaucoup parlé. ».

TM : « Vous êtes une femme forte, engagée, une businesswoman accomplie et dans ce rôle vous incarnez une grand-mère malade qui refuse de prendre son traitement. Qu’avez-vous ressenti en endossant un tel rôle » ?

OS : « C’était assez perturbant pour moi d’incarner une femme affaiblie mais cela venait aussi renforcer une partie de ma vision de la vie.

Comme je le dis dans le film, je sais que nous devons tous partir, donc je m’attends à ce qu’un jour je sois moi aussi cette femme fragile, affaiblie et peut-être même malade. Je suis une battante mais je suis psychologiquement préparée à ce que cela s’arrête un jour, c’est pour ça que je veux tout donner pour partir l’esprit en paix ».

TM : « Vous expliquez dans le film l’importance de la transmission en tant que griotte, est-ce que dans votre vie vous voulez transmettre ce talent de chanteuse à vos enfants et petits-enfants ? »

OS : « Je le fais beaucoup avec des jeunes chanteuses, j’en ai formé énormément mais pour ce qui est de mes enfants et petits-enfants, la vérité c’est que je n’aimerais pas qu’ils suivent mon chemin ! Ma première petite fille par exemple est brillante, extrêmement intelligente, je voudrais qu’elle fasse de bonnes études. C’est ce qui me manque à moi, donc je demande même à ses professeurs de la cadrer pour qu’elle ne prenne pas le même chemin que moi et qu’elle ait un bon bagage scolaire avant tout autre chose ».

TM : « Quel est le message que vous aimeriez que l’on retienne de ce premier film dans lequel vous jouez un rôle principal » ?

OS : « Je voudrais que les spectateurs retiennent que le partage est le moteur de la vie, qu’il est important de savoir tendre la main avant de partir ».

TM : « Maintenant que vous avez réalisé ce rêve de jouer dans un film, quel est la prochaine étape » ?

OS : « Wahou ! J’ai chanté dans beaucoup de films hollywoodiens mais pour le moment je n’ai pas encore occupé de rôle d’une telle dimension. Donc oui, mon rêve serait désormais de jouer dans un film Hollywoodien ».

TM  : « Cela fait 32 ans que vous êtes sur scène, vous venez de jouer dans un film, peut-être un jour dans un série. Quels conseils pouvez-vous partager aux jeunes filles africaines qui rêveraient d’avoir votre parcours » ?

OS : « Pour y arriver dans ce métier, il y a 2 choses vraiment importantes, la confiance en soi et le travail ! Croire en soi c’est vraiment la base car c’est ce qui va faire qu’on va pouvoir s’accrocher et persévérer jusqu’à obtenir de bons résultats. L’un ne va pas sans l’autre ».

equipe du film Hawa 1
L’équipe du film Hawa

César du meilleur Court Métrage 2017 pour Mignonnes – Prix de la Meilleure Réalisation au Sundance 2020, Maïmouna Doucouré n’en n’est pas à son coup d’essai et arrive encore une fois à surprendre autant par la créativité que par les effets de surprise qui rythment ce film à la fois touchant et intriguant. Elle répond à notre question sur le casting du film.

Film Hawa, Oumou Sangaré et Maïmouna Doucouré
Maïmouna Doucouré, scénariste

Tama Média : « Comment avez-vous réussi à convaincre toutes ces personnalités – qui jouent pour la première fois dans un film – d’accepter ces rôles, notamment, Yseult, Thomas Pesquet, Michelle Obama et Oumou Sangaré ? »

Maïmouna Doucouré : « En tant que réalisatrice, j’ai toujours incarné mon personnage principal dans la vie réelle. Donc je me suis mise dans la peau de Hawa pour aller chercher toutes ces personnalités. Je connaissais déjà Yseult donc je lui ai envoyé le scénario. Oumou Sangaré est pour moi un peu comme une madeleine de Proust. J’ai été à Bamako pour la rencontrer, elle a lu le scénario a été touchée par ce rôle et a tout de suite accepté. Nous avons fait quelques tests caméra et c‘était l’évidence ! C’était elle ! Avec une telle présence, un tel brio, une intelligence de jeu qui donnait l’impression qu’elle avait fait cela toute sa vie. 

Pour Thomas Pesquet, c’était plus compliqué de le trouver sur terre, mais quand j’ai réussi à le contacter, en homme qui aime les challenges, il a accepté de relever celui-ci, d’autant plus que ce rôle était basé sur une histoire vraie de son enfance. »

Le film Hawa est sorti le 9 décembre 2022 sur la plateforme en ligne Prime Vidéo.