Categories
La Une de l'actualité africaine par Tama Média Explique-moi Politique Tama Média site d'actualité africaine blog

Côte d’Ivoire: l’opposant Affi N’Guessan rejoint le camp Ouattara

Par Redaction
Jan 28, 2023
2 min
Pascal affi Nguessan

L’opposant ivoirien Pascal Affi N’Guessan a annoncé ce samedi 28 janvier vouloir former une alliance avec le parti au pouvoir, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), en vue des prochaines élections, lors d’une cérémonie de voeux de son parti, le Front Populaire ivoirien (FPI).

Critiquant une opposition politique qui “continue d’errer”, Pascal Affi N’Guessan a annoncé “conclure très prochainement” une “alliance avec le RHDP”.

“Une alliance pour dépasser nos antagonismes du passé et nous engager à oeuvrer conjointement dans le respect de nos différences et de l’autonomie de chaque parti”, a-t-il ajouté, après avoir abordé les enjeux politiques et économiques en Côte d’Ivoire.

Avec le RHDP, le président du FPI veut “conclure des accords électoraux, à l’occasion des consultations électorales de 2023 (municipales et régionales) et de 2025 (présidentielle) dans la dynamique d’une gestion conjointe de l’Etat”.

Pascal Affi N’Guessan avait été arrêté en novembre 2020, alors qu’il était porte-parole d’une partie de l’opposition, et refusait de reconnaître la victoire du président sortant Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre.

Avec l’ancien ministre Abdallah Mabri Toikeusse et le numéro deux du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, principal parti d’opposition), Maurice Kakou Guikahué, il faisait l’objet d’enquêtes pour “complot contre l’autorité de l’Etat”, “mouvement insurrectionnel”, “assassinat” et “actes de terrorisme”. Il avait passé deux mois en prison.

L’opposition avait lancé une campagne de désobéissance civile avant le scrutin de la présidentielle de 2020 et annoncé, après les résultats, la formation d’un pouvoir parallèle avec le Conseil national de Transition (CNT), dont il était également membre.

Les tensions lors de la présidentielle de 2020 avaient fait 85 morts.

Pascal Affi N’Guessan, 70 ans, a longtemps été le bras droit de Laurent Gbagbo dont il a été le Premier ministre (2000-2003).

Il s’est éloigné de son mentor politique depuis le retour de ce dernier en Côte d’Ivoire en 2021 et n’a pas rejoint le Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire, la nouvelle formation d’opposition de M. Gbabgo.

Le climat politique s’est apaisé en Côte d’Ivoire ces deux dernières années, avec notamment le retour de Laurent Gbagbo puis de Charles Blé Goudé, acquittés par la justice internationale de crimes contre l’humanité lors de la crise post-électorale de 2010-2011.

La rédaction avec l’AFP