Categories
Sport La Une de l'actualité africaine par Tama Média Reportages Afrique Tama Média site d'actualité africaine blog

Qatar 2022 : la communauté marocaine du Mali fière des Lions de l’Atlas malgré la défaite

Par Sagaïdou Bilal
Dec 15, 2022
4 min

Malgré la défaite des Lions de l’Atlas contre les Bleus sur un score de 2 buts à 0, mercredi 14 décembre, la communauté marocaine du Mali se montre fière des joueurs pour avoir bien représenté l’Afrique et le monde arabe lors de cette coupe du monde Qatar 2022.


PhoEV731am30GY67zpCOc2QIHKTznC8KNKPLiwSN5zkUa4svCvdRPJKycxZWSmuKg4fuTKv7etNVmsFuI64EP0wwPLCIdCHcYIoKPWYOu

A l’Amitié hôtel de Bamako, nombreux sont les Maliens et Marocains venus regarder la demi-finale opposant le Maroc à la France. La communauté marocaine du Mali a voulu partager ce moment ensemble devant un écran géant autour de leur ambassadeur et amis maliens.  « La communauté marocaine est assez importante ici au Mali. On est un peu éparpillés. Ç’a été vraiment un prétexte pour nous rassembler, on a rencontré des nouvelles personnes », explique Malika Daouiri, Marocaine vivant à Bamako depuis trois ans. « Au-delà de la communauté marocaine, cet engouement et ces supporters derrière le Maroc comme le peuple malien montrent aussi cette forte amitié entre le Maliens et les Marocains », ajoute-t-elle. 

« On n’a pas démérité. C’est une équipe très soudée. On aurait bien aimé être en finale. On le mérite amplement, nous avons un bon coach et de très bons joueurs. Malheureusement, la France est passée aujourd’hui. On est un peu déçu. Le foot est ainsi », estime Dr. Azrack Saïd en séjour professionnel à Bamako, tout en félicitant les deux équipes. Jacques, 10 ans, venu avec sa famille suivre le match, trouve aussi « qu’ils ont très bien joué ». Pour lui, « la France a beaucoup simulé par contre, mais c’est un très bon match ».


2zD8nMlsu 3p M8gf0MXw6p2RaSEVno D4lgeQzhDeZmUrcAIP86LSJgP30L20hvuhs7oi3D3HFL4Vc9zm8X OaIR

Valeurs transmises par les joueurs marocains

L’humoriste franco-tunisienne, Samia Orosemane dit être “beaucoup impressionnée” par les valeurs transmises par les joueurs marocains lors de cette coupe du monde. Elle explique son soutien au Maroc par le fait qu’elle ait deux beaux-frères marocains et qu’elle soit Africaine avant tout. « J’ai beaucoup aimé les valeurs qu’ont transmis les joueurs. Le fait par exemple qu’ils aient amené leurs mamans avec eux et qu’à chaque victoire ils se prosternent et après ils allaient faire des bijoux sur les front de leurs mamans, j’ai trouvé cela magnifique. C’est cela qui m’a donné envie de les soutenir », se justifie-t-elle. 


10DXK7TW7n7gjtPADurkCZfPYhMCb3c0cOmwgoqlZIdGVFDlkWwKH4FO8J t9KZWn56vixFr7j8dnAuPA0Y u00ec8Hicm0BCdl1Teg cEtpFo2KhIIc3ayPpDlGv214 yWVg53Fv00bc C7YCgkqDW3xe6f RFSvCAkI3EXV1cC0x8ICllMjqYQP0E5Xe3i

  • De gauche à droite : Driss Isbayenne, Ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali, et Mossa Ag Attaher, ministre malien de la Jeunesse et des Sports, Chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne. 

L’Ambassadeur marocain Driss Isbayene, pour sa part, rappelle que c’est la première fois qu’une équipe africaine arrive en demi-finale. « Nous sommes fiers d’avoir représenté aussi bien l’Afrique que le monde arabe. Nous sommes fiers d’avoir été jusqu’au bout. Les joueurs ont bien joué, ils ont perdu dignement. C’est la première fois qu’on a vu un Maroc offensif. », se réjouit-il. Avant de poursuivre : « Nous avons écrit l’histoire, l’Afrique a écrit l’histoire. Maintenant on ne regardera plus l’Afrique de haut. On ne regarde plus les équipes africaines de haut »

Journaliste sportif malien de référence et formateur, Baba Cissouma, se disant très fier de l’équipe marocaine en tant qu’Africain, commentant le match sur le lieu pour une radio de la place, pense que c’était un match très costaud. « Le Maroc a perdu, les armes à la main. La France est un grand gagnant. On va dire bravo au Maroc. Il y a quand même une médaille à prendre, c’est la petite finale contre la Croatie samedi », fait-il savoir, espérant que « les joueurs vont avoir les ressources physiques nécessaires pour monter sur le podium ». Pour Malika Daouiri, « le Maroc n’a pas perdu. Il est arrivé en demi-finale face à une équipe championne du monde en titre. Il a encore d’autres coupes du monde à jouer ». La France jouera la grande finale ce dimanche contre l’Argentine. 

Vous pouvez (re)lire aussi notre décryptage Qatar 2022 : comment expliquer le parcours historique du Maroc ?