Categories
Politique Explique-moi La Une de l'actualité africaine par Tama Média Tama Média site d'actualité africaine blog

Mali : la grâce présidentielle accordée aux soldats ivoiriens condamnés 

Par Sagaïdou Bilal
Jan 06, 2023
3 min

soldats ivoiriens détenus au Mali
Image d’illustration de soldats ivoiriens

Après leur condamnation par la justice malienne, les 49 militaires ivoiriens ont bénéficié de la grâce présidentielle, a annoncé ce vendredi soir le pouvoir de Bamako à la télévision nationale. La communauté ivoirienne au Mali, à travers la voix de son secrétaire général, salue la décision. 

Six jours après son adresse à la Nation, le président de la transition Assimi Goïta a accordé ce vendredi 06 janvier sa grâce aux 49 soldats ivoiriens arrêtés puis condamnés par la justice malienne. L’annonce a été faite dans le 20 heures de la télévision nationale par le porte-parole du gouvernement et ex-Premier ministre par intérim Abdoulaye Maïga, habillé en treillis. Dans le communiqué, le pouvoir de Bamako justifie cette décision par l’attachement du président de la transition « à la paix, au dialogue, au panafricanisme, à la préservation des relations fraternelles  et séculaires avec les pays de la région, en particulier celles entre le Mali et la Côte d’Ivoire ». 

“C’est la joie qui anime la communauté ivoirienne aujourd’hui”

Contacté quelques minutes après l’annonce tant attendue, le secrétaire général des Ivoiriens au Mali, Cissé Mamadou, exprime son soulagement : « C’est la joie qui anime la communauté ivoirienne aujourd’hui. Nous sommes fiers d’être ivoiriens et restons attachés à la valeur de notre pays », se réjouit celui qui est également le secrétaire général de la Fédération des Communautés Africaines au Mali (FECAM). Monsieur Cissé salue les autorités maliennes de la transition « pour avoir œuvré, ajoute-t-il, dans le sens d’un apaisement. Cette grâce contribue au renforcement des liens entre nos peuples mais aussi entre le Mali et les autorités ivoiriennes et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest ». 

Vivant au Mali depuis 2004, Mamadou affirme avoir suivi ce feuilleton politico-judiciaire « avec beaucoup de pincement au cœur, de douleur et souvent avec beaucoup de frustrations ». Mais il indique qu’à leur niveau, des messages ont été produits pour appeler leurs concitoyens vivants au Mali à l’apaisement et à faire confiance aux autorités de Bamako et d’Abidjan. 

Une grâce présidentielle après la signature d’un mémorandum et la visite du président togolais

Pour rappel, cette décision survient après la signature d’une convention entre les pays le Mali et Côte d’Ivoire sous la médiation togolaise, mais aussi à la suite d’une visite du président togolais Faure Gnassimgbé lui-même à Bamako puis à Abidjan. Le dossier des 49 militaires ivoiriens aura été source de tensions entre les deux États avant que les deux positions ne soient rapprochées pour qualifier la situation d’un “malentendu”. Avec ce dénouement, les 46 militaires ivoiriens sont attendus à Abidjan dans les prochaines heures.

Lire aussi 46 soldats ivoiriens au Mali : vers une grâce présidentielle ?